Tous les fibromes ne nécessitent pas obligatoirement un traitement, mais ils devraient tous faire l’objet de vigilance.

La prise en charge du fibrome utérin varie en fonction de sa localisation, de sa taille, des symptômes, de l’âge, du désir de grossesse et des antécédents de la patiente ainsi que des pathologies associées.

L’échographie pelvienne ou vaginale est le premier examen de diagnostic posé.

Cet examen permet d’explorer les organes et tissus de la cavité pelvienne constituée par la vessie, l’utérus et son col, les ovaires, les trompes de Fallope, la paroi séreuse, la paroi muqueuse, l’endomètre…

L’échographie pelvienne sert à localiser le ou les fibromes. Suite à l’échographie, un rapport est envoyé au gynécologue ou au médecin qui envisagera avec la patiente la stratégie thérapeutique la plus adaptée à son cas.

Pour procéder à l’échographie pelvienne, la patiente doit avoir la vessie pleine. Pour y arriver, il est conseillé qu’elle boive environ un litre de liquide clair une heure avant l’examen (et ne plus aller uriner) pour que la vessie se remplisse.

Les questions à poser lors de la consultation médicale.

Suite à la confirmation de la présence de fibromes utérins, il est suggéré de poser une série de questions à votre médecin de famille, gynécologue ou spécialiste avant de débuter tout traitement.

  • Pourquoi ai-je des fibromes utérins ?
  • Combien de fibromes ai-je ?
  • Où sont-ils situés ?
  • Combien mesurent-ils ?
  • Doivent-ils être traités ?
  • Quels sont les médicaments proposés sur le marché ?
  • Quels sont les avantages et les risques liés à chaque option de traitement ?
  • Quels sont les effets secondaires de ces médicaments ?
  • Y a-t-il un risque sur ma fertilité ? 
  • Ma vie sexuelle sera-t-elle affectée ? Ma libido ?
  • Qu’est-ce qu’une ménopause artificielle ?
  • Y a-t-il d’autres alternatives ?
  • • Quelle est la différence entre une myomectomie et une hystérectomie?
  • Quelles sont les procédures préopératoires?
  • Quelle sera la durée du séjour?
  • Serai-je sous anesthésie totale ou partielle? (infection? transfusion? cathéter urinaire?)
  • De quels types de soins aurai-je besoin après le traitement?
  • Comment dois-je me préparer pour mon retour à la maison dès la sortie de l’hôpital?
  • Combien de temps me faudra-t-il avant de reprendre mes activités normales et retourner au travail?
  • Quand puis-je reprendre une activité sexuelle ?
  • Combien de temps dois-je attendre pour tomber enceinte?
  • Puis-je me faire opérer de fibromes en étant enceinte ?
  • Ma fausse couche peut-elle être liée aux fibromes?
  • Puis-je recevoir un traitement tout en étant enceinte ?
  • Est-ce que la présence de fibromes pose un risque pour le bébé ?
  • Y a-t-il une surveillance particulière à prévoir durant la grossesse ?
  • Pourquoi les fibromes augmentent de volume lorsqu’on est enceinte ? Quel est le risque ?

Depuis décembre 2019, une clinique de fibromes utérins a été mise en place au Centre Hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), service de médecine et biologie de la reproduction – clinique de fertilité.

Les femmes avec des fibromes et ayant un désir de préserver leur fertilité peuvent envoyer une demande de consultation au télécopieur du point de chute :

514-412-7000

Le service de médecine et biologie de la reproduction se chargera de vous contacter pour un rendez-vous.

Maintenant disponible les consultations pour l’embolisation artérielle.

Il est préférable que les femmes désirant une consultation passe par leur médecin de famille pour avoir une référence. Si vous avez pas de médecins de famille,  voici les coordonnées de la coordonnatrice qui vous réfèrera à un gynécologue.
514-252-3400 ext. 6159
Pour plus d’infos, cliquez ici.

Une consultation multidisciplinaire pour conserver la santé de son utérus.

Les informations de cette page vous sont fournies à titre informatif. Elles vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne remplacent l’avis d’un professionnel de la santé.