Comment la naturopathie peut-elle aider dans le cas de fibromes utérins ?

 

Qu’est-ce que la naturopathie ?

La naturopathie est l’art et la science à promouvoir un niveau de santé optimal par des recours à des moyens naturels et écologiques. Le naturopathe perçoit l’individu dans sa globalité. Pour lui, les symptômes de la maladie sont des signaux d’alarme d’un dysfonctionnement dont il devra identifier les origines.

Comment la naturopathie peut-elle aider dans le cas de fibromes utérins ?

Des changements alimentaires devraient être la pierre angulaire de l’approche du traitement des fibromes, en naturopathie. Les suppléments alimentaires adaptés pour la gestion des fibromes contenant des molécules pour la détoxification du foie seront indispensables pour réduire ou même éliminer ces derniers.

Quelle place occupe l’état émotionnel dans les fibromes ?

Selon la médecine Ayurvédique (médecine la plus ancienne), tout organe du corps nous livre un message. Les fibromes utérins touchent les femmes pendant leur période fertile. Comme toute maladie, les fibromes sont l’expression dans le corps d’un manque d’harmonie entre l’esprit et les émotions. Et si les fibromes étaient un facteur déclencheur pour faire le point sur notre vie de femmes, nos regrets, notre culpabilité, notre désir d’enfanter ? Comme disait le psychanalyste Guy Corneau, « La maladie, c’est la parole de santé en nous ».

Comment se déroule une séance en naturopathie ?

La première séance est d’une durée de 90 minutes. Au départ, la naturopathe procède à un bilan de santé à travers : votre hérédité ; votre historique médical ; l’évaluation de votre alimentation ; vos habitudes de vie. Ensuite, elle établit un protocole thérapeutique personnalisé. Le nombre de séances est variable selon la gravité et les résultats obtenus. Les prix varient généralement entre $80 à $120 pour 90 minutes.

Pouvons-nous parler de prévention primaire (éviter l’apparition des fibromes) dans le cas des fibromes utérins ? Si oui, comment ? Peut-on prévenir l’apparition des fibromes, si oui comment ?

Comparativement à la médecine traditionnelle qui a pour but de traiter la maladie, la naturopathie se préoccupe d’entretenir la santé. Donc, oui, il est entièrement possible de prévenir les fibromes. En évaluant les facteurs de risques et en faisant les tests appropriés de dépistage préventif.

 

Avez-vous des nombreuses femmes qui viennent consulter pour des fibromes ? Profil ? Comment sont-ils découverts ?

Oui. La plupart ont constaté après plusieurs échographies l’évolution des fibromes, et cherchent une alternative à la chirurgie. D’autres voudraient poursuivre une grossesse, mais le fibrome est un obstacle. D’autres cherchent du confort, car le fibrome est incommodant.

Comment l’alimentation aide-t-elle dans le cas des fibromes ? Les plantes ? Les suppléments ?

En éliminant les aliments qui contiennent des hormones de croissance, pesticides, et additifs de toutes sortes et en remplaçant par des aliments qui réduisent les taux d’œstrogènes dans l’organisme. Certaines plantes peuvent également réduire le taux d’œstrogènes et peuvent freiner la croissance d’un fibrome. Certains suppléments vont agir en diminuant la stimulation excessive des tissus sensibles à l’œstrogène. D’autres suppléments vont plutôt aider au bon fonctionnement du foie dans la transformation des hormones.

 

Quel rôle occupe l’organe du foie dans le cas des fibromes utérins (hormones, détoxification, etc.) ?

Les fibromes proviennent d’une sur-stimulation des œstrogènes (hormones). Normalement, le foie doit être capable d’éliminer ce surplus d’hormones. Cependant, il arrive que ce surplus ne soit pas éliminé correctement à cause de modifications chimiques du foie, comme la méthylation qui est insuffisante.

Pouvons-nous avoir recours à la naturopathie, quel que soit le stade du fibrome : minime ou avancé ?

Absolument. S’il est minime, on cherchera à l’éliminer et poursuivra vers la prévention. S’il est avancé, on visera sa réduction par des moyens naturels.

Est-ce compatible avec les médicaments chimiques et autres interventions médicales ?

Oui, la naturopathe possède les outils nécessaires pour vérifier la compatibilité.

Quel est le plus grand obstacle pour une femme qui a des fibromes et qui vient consulter en naturopathie ?

Malheureusement bien des femmes se rendent compte qu’elles ont ce problème lorsque les fibromes commencent à produire des symptômes. Il est souvent trop tard pour faire quoi que ce soit sur le plan de la supplémentation. Même un traitement hormonal (la progestérone pouvant aider lorsque les fibromes sont encore petits) ne pourra avoir gain de cause sur un gros fibrome de plus de 5 cm.

Au bout de combien de temps pouvons-nous voir les effets bénéfiques de la naturopathie sur les fibromes ?

Un petit fibrome peut être éliminé après 2 cycles menstruels.

Quel lien faites-vous entre les fibromes et le stress ?

Le stress a un impact sur le système hormonal via la surproduction de cortisol, dont on reconnaît le rôle de perturbateur endocrinien, le stress laissant le corps en dominance d’œstrogènes, responsables du développement des fibromes.

Selon vous, quels sont les facteurs de risques liés aux fibromes utérins ?

L’obésité, l’hérédité, la dominance en œstrogènes, les xénoestrogènes (perturbateurs hormonaux) le stress, le manque d’exercice et les troubles émotionnels.

 

Entretien avec Danièle Parr, naturopathe

 

 

2018-05-01T12:53:16+00:00