Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes situées au niveau de l’utérus, de façon isolée ou en groupe.

Appelées aussi léiomyomes ou myomes, ces tumeurs non cancéreuses sont les plus fréquemment rencontrées chez la femme.La taille du fibrome varie de celle d’un petit pois à la taille d’un pamplemousse.

Le fibrome utérin se distingue par son emplacement.

  1. Le fibrome intramural se situe dans la paroi musculaire de l’utérus. Il est le plus fréquent et représente 70 % des cas.
  2. Le fibrome sous-séreux, sur la paroi externe de l’utérus, y est rattaché ou pas par un pédicule.
  3. Le fibrome sous-muqueux, plus rare, se développe dans la cavité utérine au niveau de la muqueuse endométriale. Il est rattaché ou pas par un pédicule.

Qui est touché par le fibrome utérin?

Le nombre de femmes atteintes par des fibromes utérins augmente avec l’âge.

30 à 50% des femmes sont porteuses de fibromes.

Jusqu’à 80% des femmes noires et 70%, des blanches.

Les facteurs de risques sont multiples.

Selon les scientifiques, plusieurs facteurs sont à l’origine de l’apparition de fibromes utérins:

  • Les facteurs héréditaires (de mère en fille)
  • L’ethnicité
  • Le déséquilibre hormonal
  • L’aberration chromosomique
  • L’Âge
  • Les menstruations précoces
  • L’obésité
  • Le stress

Les symptômes varient d’une femme à l’autre.

Pour certaines femmes, aucun symptôme particulier ne sera noté. Alors que pour d’autres, les fibromes entraîneront:

  • Des saignements abondants pendant et en dehors des menstruations
  • De l’anémie
  • Une gêne digestive et du transit intestinal
  • Des envies d’uriner fréquentes inhabituelles
  • Une sensation de lourdeur
  • Des douleurs pelviennes intenses
  • Des douleurs lors des rapports sexuels
  • Gonflement du bas du ventre
  • Problème d’infertilité ou de fausse couche

Par prévention, nous palpons souvent nos seins afin de rechercher la présence ou pas d’une tumeur cancéreuse. Palpons-nous le ventre, le soir au coucher, en position dorsale afin de détecter la présence ou pas de masse abdominale anormale.

En cas de doute ou de suspicion, parlez-en à votre médecin. Si vous ressentez certains de ces symptômes, il est important de consulter votre médecin, votre gynécologue ou un spécialiste. Une prise en charge précoce est toujours recommandée.

Les informations de cette page vous sont fournies à titre informatif. En aucun cas, elles ne remplacent l’avis de votre professionnel de la santé.

Restons connectés